Si, si, oui, oui…. !

Israël nomme pour la première fois un Arabe au poste d’ambassadeur

Le ministère israélien des Affaires étrangères, a nommé Ismail Khaldi, au poste d’ambassadeur auprès de l’État de l’Érythrée. Ainsi, il est le premier arabe à occuper ce genre de poste……Portrait……..


Khaldi, 49 ans, père de trois enfants, était connu pour ses critiques audacieuses de la politique israélienne notamment en ce qui concerne la discrimination raciale contre les Arabes ou la loi nationale juive.
Ces critiques lui ont valu de nombreuses réprimandes de la part de ses supérieurs, en particulier depuis 2004, date à laquelle il a commencé à occuper le poste d’ambassadeur-adjoint.
Originaire du village arabe d’Al-Khawalid près de Nazareth, Khaldi a travaillé auparavant à l’ambassade d’Israël à Londres et a été parmi les personnes qui ont lutté contre le boycott des marchandises israéliennes.
Il n’hésitait pas à critiquer les autorités israéliennes via des tweets qui suscitent une grande polémique dans les milieux diplomatiques et médiatiques.
Selon lui, ses critiques sont formulées dans l’objectif de militer pour un avenir meilleur pour Israël qu’il considère, en même temps, comme un “pays merveilleux”, et qu’il défend à chaque fois que cela s’avère nécessaire.
La page «Israël parle arabe» a commenté cette nomination en soulignant : « C’est pour la première fois qu’un bédouin arabe est nommé au poste d’ambassadeur d’Israël.
Ismail Al-Khaldi a été nommé ambassadeur d’Israël à Asmara, capitale de l’Érythrée. Agée de 49 ans, Khalidi est originaire du village d’Al-Khawalid en Galilée, dans le nord d’Israël.
Il a été le premier bédouin à s’engager dans le corps diplomatique israélien.
Il a occupé le poste de Consul Général d’Israël à San Francisco, ainsi que celui de directeur du service de la lutte contre le boycott des produits israéliens à l’ambassade d’Israël à Londres. Al-Khalidi est titulaire d’un magistère en relations internationales.
Al-Khaldi a décrit les Bédouins d’Israël comme le meilleur pont facilitant la compréhension entre Israël et ses voisins, en disant: « Il existe des différences de traditions et de religions entre les habitants d’Israël, mais en fin de compte, nous sommes tous des Israéliens. »

Source Morocco Jewish Times

Leave a Reply

Translate »