was successfully added to your cart.

Territoires disputés : la France met en garde contre d’éventuels investissements dans les implantations (desinfos.com)

By 26 juin 2014Etz Be Tzion

Hélène Keller-Lind

jeudi 26 juin 2014

A la veille de la venue du ministre des Affaires étrangères israélien à Paris le site du Quai d’Orsay met en garde les Français contre d’éventuels investissements dans les implantations juives situées dans les Territoires palestiniens qualifiés d’occupés, Jérusalem est y compris, alors que, de fait, ils sont “disputés”, faisant l’objet de négociations, même si celles-ci sont interrompues aujourd’hui.

Le 25 juin 2014 l’Ambassade d’Israël en France annonce la visite du ministre des Affaires étrangères israélien à Paris en apportant un certain nombre de précisions : « Avigdor Liberman, ministre israélien des Affaires étrangères, rencontrera à Paris le jeudi 26 juin John Kerry, secrétaire d’Etat américain, puis Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères.

Au cours des entretiens, Avigdor Liberman évoquera la situation depuis l’enlèvement des trois adolescents israéliens le 12 juin dernier, du gouvernement palestinien d’union nationale, et des développements au Moyen-Orient.
Au cours des derniers jours, Avigdor Liberman a eu des entretiens avec différents ministres des Affaires étrangères à travers le monde. Le ministre des Affaires étrangères israélien les a remerciés pour leur condamnation de l’enlèvement.
S’adressant aux ministres des Affaires étrangères d’Italie, d’Australie, d’Ukraine, de Lituanie et de Chypre, Avigdor Liberman a insisté sur le fait que leur positionnement est important dans la lutte mondiale contre le terrorisme, car le terrorisme islamique radical ne fait pas de distinction entre les pays occidentaux. 
L’objectif des terroristes lorsqu’ils kidnappent des adolescents à Gush Etzion est identique à celui qu’ils poursuivent lorsqu’ils mènent des attaques terroristes à New York, Londres, Madrid, Bruxelles ou ailleurs.

Avigdor Liberman a souligné que rien ne peut justifier l’enlèvement cruel des jeunes garçons ; tout le monde doit clairement condamner ceux qui choisissent ces méthodes et les organisations qui les soutiennent ».

Or, ce même jour le Jerusalem Post relève que « la France met en garde contre le fait de faire des affaires dans les implantations, les Etats européens devraient suivre »…

On trouve, en effet, ces avertissements sur le site du Quai d’Orsay :

Israël/Territoires palestiniens

La Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, Gaza et les hauteurs du Golan sont des territoires occupés par Israël depuis 1967. Les colonies sont illégales en vertu du droit international.
En conséquence, il existe des risques liés aux activités économiques et financières dans les colonies israéliennes. Les transactions financières, les investissements, les achats, les approvisionnements ainsi que d’autres activités économiques dans les colonies ou bénéficiant aux colonies, entraînent des risques juridiques et économiques liés au fait que les colonies israéliennes, selon le droit international, sont construites sur des terres occupées et ne sont pas reconnues comme faisant partie du territoire d’Israël. Ceci est susceptible d’entraîner des litiges liés à la terre, à l’eau, aux ressources minérales et autres ressources naturelles, qui pourraient faire l’objet d’un achat ou d’investissement, comme des risques réputationnels.
Les citoyens et entreprises qui envisagent des activités économiques ou financières dans les colonies sont appelés à solliciter un avis juridique approprié avant de procéder à ces activités.
Par ailleurs, les 24 et 27 juin derniers en « dernière minute » le ministère fait référence au kidnapping des trois adolescents – décrits comme Israéliens -dont on est sans nouvelles depuis 13 jours aujourd’hui :

« Dernière minute »

Suite à l’enlèvement de trois Israéliens à proximité d’Hébron (Cisjordanie) le 12 juin 2014, l’armée israélienne et les forces de sécurité palestiniennes conduisent actuellement d’importantes d’opérations de recherche dans l’ensemble de la Cisjordanie, et notamment dans le secteur d’Hébron. Ces opérations se traduisent par la mise en place de contrôles renforcés sur les principaux axes de circulation, ainsi que par un déploiement important de forces de sécurité dans et aux abords des différentes villes palestiniennes.
Compte tenu de l’accroissement des tensions entre Palestiniens, forces armées israéliennes et colons israéliens constaté au cours des derniers jours et du risque de heurts en découlant, les déplacements dans le secteur d’Hébron ainsi que dans les grandes villes du Nord de la Cisjordanie sont vivement déconseillés jusqu’à nouvel ordre.
De manière générale, il est recommandé :
de se renseigner sur la situation sur le terrain avant chaque déplacement présentant un caractère impératif en Cisjordanie ;
de faire preuve d’une vigilance particulière à proximité des principaux check-points, des colonies israéliennes et des camps de réfugiés palestiniens ;
d’éviter tout rassemblement, même pacifique, et de s’abstenir de déplacements de nuit

Leave a Reply

Translate »