was successfully added to your cart.

Tu aimeras l’Éternel, ton D.ieu ! (Un texte proposé par Dominique, membre belge de Lève-toi International)

By 6 mars 2015 Le mot du jour

Tu aimeras l’Éternel, ton D.ieu !

(Un texte proposé par Dominique, membre belge de Lève-toi International)

« Tu aimeras l’Éternel, ton D.ieu, de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta force. » Deutéronome 6:5

« Les pharisiens, ayant appris qu’il avait fermé la bouche aux sadducéens, s’assemblèrent. 35 Et l’un d’eux, docteur de la loi, l’interrogea pour l’éprouver, et lui dit : 36 Maître, quel est le grand commandement de la loi ? 37 Jésus lui dit : Tu aimeras le Seigneur ton D.ieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta pensée. 38 C’est là le premier et le grand commandement. 39 Et voici le second qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 40 De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes. » Matthieu 22 : 34-40

Conséquence pratique du grand principe monothéiste posé au verset 5 : la certitude d’être redevable de tout à un D.ieu unique oblige l’Israélite à se donner lui-même à ce D.ieu avec tout ce qu’il possède de vie et de force.

Le cœur est nommé le premier ; c’est l’organe par lequel l’homme perçoit D.ieu et entre en contact avec lui.

L’âme est le souffle de vie, la personnalité humaine avec la totalité de ses facultés d’intelligence, de conscience et de volonté.

La force désigne l’énergie que l’âme déploie au dehors, sous l’impulsion du cœur rempli de D.ieu.

Il est impossible de s’élever à une conception de la vie religieuse plus haute et plus spirituelle que celle ici exprimée. Jésus y a vu le premier et le grand commandement de la nouvelle comme de l’ancienne Alliance (Marc 12:30). Dans les citations de sa Parole que nous donnent Matthieu 22:37, Marc 12:30 et Luc 10:27, nous trouvons, comme déjà dans la traduction de la Septante, la pensée ajoutée au cœur et à l’âme (et à la force, dans Marc 12 et Luc 10) ; elle est ici renfermée dans le mot « âme ».

  1. 6 à 9 : Effets d’un tel amour.

Sous l’empire de ce sentiment, l’Israélite sera incessamment préoccupé des commandements divins (versets 6, 8 et 9) et les fera intervenir dans toutes les circonstances de sa vie de famille (verset 7).  Notes de la Bible Annotée Neuchâtel concernant Deutéronome 6:5-6 et suite.

Un verset vraiment connu de tous : « Tu aimeras l’Éternel, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta force », mais tellement mal appliqué !

Si nous voulons vraiment faire partie de l’Épouse qui sera bientôt enlevée, nous devons alors comprendre ce que veut dire ce verset. Mais le comprendre est bien, le vivre est autre chose. De façon RELIGIEUSE, nous pouvons le comprendre, MAIS l’appliquer est une façon de vivre bien plus noble.

Le comprendre seulement, nous fait alors connaître D.ieu religieusement et nous fait rentrer immanquablement dans l’idolâtrie religieuse, voire l’hypocrisie si nous en restons à ce stade.

Nous pouvons aimer D.ieu comme beaucoup de catholiques et adeptes d’autres religions, qui aiment des reliques, des icônes, des objets de pierre, etc. Et nous disent aimer D.ieu !!!! NON ! Ils aiment un dieu, MAIS PAS LE VRAI D.IEU !

« Je vous en conjure, filles de Jérusalem, si vous trouvez mon bien-aimé, que lui annoncerez-vous ? Que je suis malade d’amour.» Cantique des cantiques 5:8

Quand nous sommes malades, tout notre corps souffre, mais pas seulement notre corps, mais notre âme et notre esprit en souffrent aussi ! Nous ne sommes plus capables de grand-chose quand la maladie nous frappe. Voilà comment nous devons aimer D.ieu de TOUT NOTRE ÊTRE (corps, âme et esprit) : on doit être FRAPPE par l’amour pour D.ieu et en devenir MALADE… D’AMOUR !

Voilà l’Épouse qui sera enlevée, celle qui est MALADE D’AMOUR POUR LE MESSIE YESHOUA, amen !

Ne plus avoir dans notre coeur quelque chose de ce monde comme « amour » mais avoir un coeur TOTALEMENT donné à celui qui nous aime LUI, d’un colossal amour.

Nous devons être complément consumés par L’AMOUR pour Lui comme Il nous consume Lui de son amour et ainsi être UN avec lui.

Nous devons être réunis dans le « cercle de feu* » en Christ Yeshoau et

* Vision donnée à un frère et apôtre pour nous faire comprendre l’unité de D.ieu ( Livres Bénédiction du Père, Bénédiction des pères et EHAD de Haïm Goël)

rechercher constamment le bien-être de l’autre et en conséquence de notre prochain.

Je ne peux aimer mon prochain SI, PREMIÈREMENT, je n’aime pas D.ieu de tout mon coeur ! Cela serait de l’hypocrisie ! Et en ce temps d’avant Pessa’h avec notre prochaine Cène sainte annuelle, songeons-y et faisons le ménage en ce qui concerne cette hypocrisie, le ‘Hamets, le levain, traqué, chassé, brûlé par les Hébreux jusqu’à ce jour avant Pessa’h dans chaque foyer juif.

Quand j’aime D.ieu comme ceci :

« de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta force »

ALORS SEULEMENT, je peux aimer mon frère qui est à côté de moi et me préoccuper de ses intérêts et non des miens. Amen ?

Pourquoi tant de problèmes dans nos églises dites « chrétiennes » ?

Parce que nous n’aimons pas D.ieu bibliquement parlant, nous marchons encore dans l’amour du monde et non dans l’amour de D.ieu. Nous sommes plus préoccupés par ce qu’Il peut nous donner comme bénédictions, nous vivons de façon individualiste sans trop nous préoccuper de l’autre juste à côté de nous.

En bref, nous vivons une forme de « relique de l’amour de D.ieu » qui nous conduira en enfer. Repentance ? Repentance !

Comment voyons-nous que l’amour de D.ieu nous anime ?

Méditez la première épître de Jean en entier et vous y trouverez les réponses !

J’ai appris personnellement combien D.ieu m’aimait, par Son immense compassion, malgré les graves péchés  commis devant Sa face. Mais D.ieu a regardé à mon coeur et a vu l’amour que je Lui portais malgré mes chutes.

Comme David qui reconnaissait ses péchés et revenait à D.ieu, à chaque fois, moi de même je tombais sur ma face dans une réelle repentance.

Et dans Son amour Il m’a conduit sur le chemin du salut, de la délivrance, amen !

« Il m’a mis au large, Il m’a sauvé, parce qu’il m’aime. » Psaumes 18.19

J’ai appris à connaître D.ieu dans son amour de Père, à L’aimer de plus en plus, j’apprends à obéir et à suivre Sa volonté dans l’amour, amen !

Quand tu aimes, tu souhaites obéir réellement, la soumission n’est plus un problème, amen !

Se soumettre à l’autorité que D.ieu donne à autrui n’est plus, non plus, un problème, amen ! Car l’amour nous amine l’un et l’autre ; donner sa dîme, des offrandes n’est plus une contrainte (régime de la Loi), me donner avec tous mes biens (régime de la Loi accomplie) encore moins mais est vécu avec joie, amen !

La joie d’aider son prochain jusqu’à « donner sa vie » est réelle et doit devenir la joie par excellence !

 

« Frères, nous désirons que vous sachiez comment la grâce de Dieu s’est manifestée dans les Églises de Macédoine. 2 Les fidèles y ont été éprouvés par de sérieuses détresses ; mais leur joie était si grande qu’ils se sont montrés extrêmement généreux, bien que très pauvres. 3 J’en suis témoin, ils ont donné selon leurs possibilités et même au-delà, et cela spontanément. 4 Ils nous ont demandé avec beaucoup d’insistance la faveur de participer à l’envoi d’une aide aux croyants de Judée. 5 Ils en ont fait plus que nous n’espérions : ils se sont d’abord donnés au Seigneur et ensuite, par la volonté de Dieu, également à nous. »

2 Corinthiens 8:1-5

Se donner au Seigneur est L’aimer « de tout son coeur, de toute son âme et de toute sa force » et de ce commandement découle le second : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »

L’Eglise de Macédoine était remplie de l’amour de D.ieu et ils ont pu donner sans compter, amen !

Mais cet amour a un prix qui est de marcher dans la vérité, dans l’AMOUR DE LA VÉRITÉ !

Christ est la vérité, amen !

Sommes-nous prêts à perdre toute chose (ce monde, plaisirs, loisirs, etc.) pour Le suivre ?

« Ainsi donc, quiconque d’entre vous ne renonce pas à tout ce qu’il possède ne peut être mon disciple. » Luc 14:33

Quelles sont les « choses » que nous considérons plus importantes que Christ Lui-même ?

Comprenons ce que veut dire réellement « jouir de sa vie » ?

Pour moi « jouir de sa vie » passe par la croix et est une vie centrée sur Christ et non plus sur les plaisirs mondains de ce monde.

Pouvons-nous faire, regarder, ce que nous voulons ?

NON !

« Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité ? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ? 15 Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial ? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle ? 16 Quel rapport y a-t-il entre le temple de D.ieu et les idoles? Car nous sommes le temple du D.ieu vivant, comme D.ieu l’a dit : J’habiterai et Je marcherai au milieu d’eux ; Je serai leur D.ieu, et ils seront Mon peuple. 17 C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur ; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et Je vous accueillerai. 18 Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout puissant. » 2 Corinthiens 6:14-18

Nous n’avons pas besoin de nous dire ce que nous devons faire, l’amour pour D.ieu et sa Parole nous poussent à nous séparer du mauvais et à aimer ce que D.ieu aime, amen !

Voilà le fruit dont découlent les autres, L’AMOUR !

Shalom

Dominique

Join the discussion 3 Comments

  • Mr Dominique dit :

    Et merci mon frère pour le développement et les corrections, cela m’apprend à mieux peaufiner le texte et l’idée reçue.
    Shalom
    Dominique

  • Delplanque Alain dit :

    Merci Dominique pour ce partage juste qui nous ouvre les yeux sur une vérité que l’on ne voit pas forcément. Oui être vrai quand on se dit chrétien, quand on confesse le nom de notre Seigneur Yeschoua est quelque chose de sérieux, de très sérieux, ils nous faut être VRAI, ENTIER sans aucune HYPOCRISIE qui falsifie ce que nous sommes, ce que nous disons.
    Nous ne réalisons jamais assez la VERITE dans les écritures, la parole vivante de D.ieu qui est une épée fine, AIGUISEE, TRANCHANTE, nous l’adaptons bien souvent à nos pensées, nos raisonnements, à notre âme mais pas avec l’Esprit de D.ieu, l’Esprit de VERITE.
    C’est à l’Esprit de vérité que nous devons nous conformer, obéir et pratiquer pas à autre chose.
    Réfléchissons, examinons-nous et repentons-nous là où nous ne sommes pas entier, vrai, c’est important.
    « Un peu de levain fait lever toute la pâte » regardons au fond de nous, au fond de notre cœur et reconnaissons ce que nous sommes, tels que nous sommes et repentons-nous. D.ieu est rempli de miséricorde, il nous aime et il nous attend dans le lieu secret de prière. D.ieu nous tend la main toujours et désire nous sanctifier, ne lui résistons pas, ce serait une erreur grave, laissons-nous sanctifier par lui, c’est salutaire. Merci Seigneur pour ta compassion et pour ton secours. Amen.
    Alain

  • Mr Dominique dit :

    Amen Alain
    Oui, nous vivons des temps cruciaux où Jésus revient très, très bientôt
    Le temps s’accélère terriblement, nous avons l’impression que nos 24h d’une journée ne son plus les mêmes qu’il y a 50 ans !!!!
    Même l’actualité (en Israël surtout) se bouscule aussi très vite !
    Vraiment oui, laissons le Seigneur nous purifier, car il désire nous voir avec lui aux noces, amen ! Et soyons vrais les uns avec les autres.
    Shalom
    Dominique

Leave a Reply

Translate »