Skip to main content

Ukraine : Un témoignage direct de Bucha, et les Russes ont ils réellement tués froidement des civils à Bucha ? Explications.

By 4 avril 2022UKRAINE

par Qactus


Un témoignage direct de Bucha, et les Russes ont ils réellement tués froidement des civils à Bucha ?

Explications.

Publié le 4.4.2022


Vous avez entendu les MSN nous parler d’exaction russe dans le village de Bucha en Ukraine, avec des morts sur les routes etc…

Voici le témoignage direct de @sashakots, qui était à Bucha depuis un mois et donne son témoignage de l’ambiance locale :

« Je vais expliquer pourquoi Srebrenica à Bucha est un mensonge. En tant qu’homme qui y a vécu pendant un mois.

Je n’analyserai pas la position des corps, je ne chercherai pas les incohérences sur les cadavres : beaucoup l’ont déjà fait.

La tactique des vidéos dramatiques a cessé de m’étonner, déjà en Syrie, où, sur la base des mises en scène des « Casques Blancs », la décision a été prise par l’OTAN de lancer des frappes de missiles.

Et ici, les instructeurs de guerre psychologique sont les mêmes, on voit les oreilles britanniques qui dépassent.

Je vais parler d’autre chose. J’ai vu comment l’attitude des habitants envers l’armée russe changeait au fil du temps. Au début, ils étaient craintifs, en raison d’un lavage de cerveau en profondeur. Puis l’attitude est devenue méfiante. Et quand la curiosité l’a emporté, les gens sont sortis de leurs caches, de leurs caves. Ensuite, nous avons fait des affaires : les locaux ont établi un échange naturel avec les militaires.

Nous, par exemple, échangions de l’essence pour un groupe électrogène contre du lait et du fromage blanc. Ce n’est même pas que nous avons demandé du lait en échange de carburant, c’est que les habitants ont d’eux-mêmes considéré qu’il était de leur devoir de « rembourser » le carburant par quelque chose.

Les militaires donnaient des rations sèches, des médicaments… Et s’ils obligeaient les locaux à descendre dans les abris, c’était pour leur propre sécurité.

Mais ce n’est bien sûr pas le principal argument en faveur du fait que le « Srebrenica » ukrainien est un faux. En fait, les troupes russes n’ont jamais contrôlé l’intégralité de Bucha. Pas un seul jour depuis le début du conflit. Et la situation n’a pas permis de beaucoup interagir avec la population, car les batailles ont été constantes, les bombardements permanents, nous étions tout le temps au contact avec l’ennemi.

La vérité est que les troupes russes ont quitté Bucha il y a déjà plusieurs jours. Après quoi les forces armées ukrainiennes ne s’en sont pas rendues compte immédiatement et ont continué à pilonner la ville à l’artillerie pendant près de trois jours supplémentaires (ceci a pu provoquer des pertes chez les civils).

Lorsqu’ils revinrent à la raison, comme d’habitude, ils commencèrent une « chasse aux sorcières » à la recherche de ceux qui, selon eux, collaboraient avec les « forces d’occupation ». Dans la fièvre de la guerre, personne ne prend la peine de chercher des preuves, des corps sont jetés dans les puits les mains liées…

L’état de ces corps suggère qu’ils ont été tués hier au plus tard. Je sais à quoi ressemblent les cadavres après avoir été allongés dans la rue pendant plusieurs jours. C’est une image complètement différente. Mes arguments, bien sûr, ont peu de chances d’être pris en compte par le président de l’Union européenne, Charles Michel, qui lance le hashtag « Massacre de Buchan » et annonce de nouvelles sanctions contre la Russie. Bien qu’il ne soit pas difficile de vérifier ce que je dis. Il suffit de procéder à un examen qui indiquera l’heure du décès des malheureux. Et corréler cela avec les données objectives de l’OTAN, qui indiqueront clairement la date du retrait des troupes russes.

Mais cela, c’est si vous cherchez la vérité. Qui a besoin de la vérité en Occident ? »

Les Russes ont ils réellement tués froidement des civils à Bucha ?

Explications :

Et à en croire les vidéos prises justement, un grand spectacle a été monté de toutes pièces pour discréditer la Russie, avoir ci-dessous :

Crimes de l’AFU à Bucha, dans la région de Kiev. Révélation d’une attaque de propagande sous FalseFlag contre la Russie (Photos et Vidéos).

Toutes les unités des troupes Russes se sont complètement retirées de #Bucha le 30 mars, et ces coups de feu sont apparus le 4ème jour après, lorsque des officiers du #SBU et des représentants de la télévision ukrainienne y sont arrivés.

Pendant le séjour des soldats russes à #Bucha, pas un seul civil n’a été blessé, 452 tonnes d’aide humanitaire ont été livrées et distribuées à des civils par des militaires Russes dans les colonies de la région de #Kiev.

Cette vidéo de #Bucha a été partagée par presque tous les médias ukrainiens à la fois. Dans le rétroviseur, vous pouvez voir un Zombi ukrainien se lever, susceptible de donner une interview aux journalistes.

Dans la vidéo, on peut voir :

Tous les morts sont couchés face contre terre -Des gens gisent mélangés un corps avec des mains liées de manière démonstrative est vu à côté des morts sans mains liées, quelqu’un est allongé à côté d’un vélo, à quelques mètres, il y a des corps avec des brassards blancs (panneau pour les civils dans les zones sous le contrôle russe).

Il n’y a presque pas de sang près des morts qui auraient été abattus par des militaires russes à bout portant le long de la route.

Il n’y a pas de femmes et d’enfants, seulement des corps d’hommes vus sur la vidéo :

L’un des morts se lève. Les forces Russes ont quitté la ville le 30 mars. Il a fallu quatre jours pour préparer de faux rapports choquants de #Bucha.

En général, l’installation diffusée par le #MSM montre clairement les approches qui ont été utilisées à plusieurs reprises en #Syrie dans le cadre de la campagne de propagande anti Russe.

Peu de temps après que les forces Russes aient quitté la ville, les militants ukrainiens de la soi-disant défense territoriale sont entrées dans #Bucha. Ils ont délibérément tiré sur tous les hommes qui n’avaient pas de brassards bleus.

Cela a été confirmé par la vidéo publiée par le chef de la défense territoriale de #Kiev, Sergei #Korotkov, indicatif d’appel « Bossman », le 1er avril. La vidéo s’intitulait « Le travail des #Bossman Boys à #Bucha » :

Au début de la vidéo, l’un des militants ukrainiens a demandé :

  • Il y a des gars sans brassards bleus, puis-je leur tirer dessus ?
  • Bien sûr, f**k! Si quelqu’un peut confirmer merci !

Les civils locaux ont reçu des brassards blancs comme signe pour les soldats Russes. Maintenant, les militants ukrainiens les tuent.

Une autre séquence de #Bucha aurait montré des civils tués par des militaires Russes dans l’un des sous-sols. Les mêmes brassards blancs sont visibles sur la vidéo. Tous les morts ont des vêtements neufs et propres, même le brassard blanc est propre.

L’homme à gauche avec un brassard blanc semble être le même « cadavre » allongé le long de la rue sur la première vidéo, celui qui s’est levé. Il a des fermetures similaires et le même brassard blanc propre avec un nœud similaire.

Dans le même temps, les commandants ukrainiens dans leurs interviews confirment que les unités d’artillerie de l’#AFU ont mené une vaste opération offensive contre les forces Russes se retirant de #Bucha.

Les affirmations ukrainiennes selon lesquelles des affrontements ont éclaté hors de la ville et que l’artillerie ukrainienne a attendu que les chars russes quittent les rues, sont également démenties par les vidéos partagées par les mêmes militants ukrainiens.

Alors que les troupes russes se retiraient, l’#AFU a ouvert le feu de l’artillerie lourde en essayant de détruire autant d’équipement russe que possible. En conséquence, un grand nombre de civils ont été tués.

L’#AFU a bloqué les habitants de la ville déchirée par la guerre il y a un mois, lorsqu’ils ont fait sauter des ponts menant à #Irpen.

Conseiller du chef du bureau du président de l’Ukraine, Mikhail #Podolyak a déjà utilisé les vidéos mises en scène comme excuse pour demander des armes aux pays occidentaux sur #Twitter.

Tous les médias du monde reproduisent les séquences mises en scène de l’unité #psyop ukrainienne de #Buca! D’abord, on voit un des cadavres lever la main, puis dans le rétroviseur, on voit un autre cadavre se lever, immédiatement après avoir joué le rôle.

Et aussi :

Par ailleurs, le 31 mars, le maire de la ville de #Bucha, Anatoly Fedoruk, a confirmé dans son message vidéo qu’aucun militaire russe ne se trouvait dans la ville, mais n’a même pas mentionné d’habitants locaux abattus dans les rues avec les mains liées.


Les services de renseignement britanniques signalent que de violents combats devraient éclater dans la banlieue de Kiev dans les prochains jours.

Les services de renseignement britanniques écrivent que la Russie maintient des positions à l’est et à l’ouest de Kiev, malgré le fait que certaines unités se soient retirées de ces zones.

Traduction :

. Malgré les déclarations russes indiquant une intention de réduire l’activité militaire autour de Tchernihiv, d’importants bombardements et frappes de missiles russes se sont poursuivis.

. Les forces russes continuent de tenir des positions à l’est et à l’ouest de Kiev malgré le retrait d’un nombre limité d’unités. De violents combats auront probablement lieu dans les faubourgs de la ville dans les prochains jours.

. De violents combats se poursuivent à Marioupol, un objectif clé des forces russes, mais les forces ukrainiennes contrôlent toujours le centre de la ville.

La carte ci-dessous est la dernière mise à jour du renseignement de défense sur la situation en Ukraine au 03 avril 2022 faite par le gouvernement britannique.

Qactus | 4 avril 2022 à 11 h 36 min | Catégories : Ukraine | URL : https://wp.me/pbYbqw-zTz

Join the discussion 3 Comments

  • Brigitte Pelletier dit :

    C’est incroyable comment l’on peut changer les faits en faisant une mise
    en scène.
    Merci pour cette information.

  • Marlène dit :

    Merci Haïm pour ce partage qui vient confirmer des soupçons que nous avions quant à l’intérêt des Russes à faire ce massacre. Il semble que le monde se spécialise de plus en plus dans la mise en scène pour désinformer les masses et manipuler . Décidément nous devons nous méfier de tout. Quel drôle de monde!

  • Shoshana dit :

    Merci Haïm pour cet article.
    Il est très intéressant d’avoir des informations « non officielles » qui nous démontrent qu’il faut beaucoup de prudence avant de juger des faits de guerre ( et toute information d’ailleurs).
    Marlène a raison : quel drôle de monde!

Leave a Reply

Translate »