was successfully added to your cart.

Une famille palestinienne dénonce la position courageuse de leur fille contre les mauvais traitements des chrétiens sous juridiction palestinienne.

Image à la Une :

Une famille palestinienne dénonce la position courageuse de leur fille contre les mauvais traitements des chrétiens sous juridiction palestinienne.Christy Anastas incomprise par sa famille pour avoir dénoncé les mauvais traitements subis par les chrétiens sous juridiction de l’Autorité palestinienne.  (Photo: Screen Shot of YouTube video)

Christy Anastas, une jeune femme chrétienne palestinienne originaire de Bethléem, a fait des vagues récemment quand un discours qu’elle a prononcé à l’Université d’Uppsala en Suède a été posté en vidéo sur YouTube.

Maintenant, sa famille se distancie de la position qu’elle a prise, laissant entendre qu’elle pourrait avoir été endoctrinée par des sponsors pro-israéliens. Son discours fait la grave erreur de condamner publiquement l’Autorité palestinienne pour la souffrance que les chrétiens endurent sous leur juridiction.

Anastas, 24 ans, vit aujourd’hui au Royaume-Uni. Elle affirme avoir été contrainte de fuir en raison des menaces contre sa personne et sa famille pour ses opinions déclarées. Selon sa famille, elle a quitté la maison pour étudier en Grande-Bretagne il y a environ un an et demi, mais n’est plus inscrite à l’université et son comportement est devenu « incompréhensible et obscur. »

La vidéo, à l’origine publiée par l’Institut de Jérusalem pour la justice, puis retirée et republiée par le groupe Emmaüs avec une nouvelle introduction et une nouvelle fin, montre Anastas parmi le public d’une interview d’al Jazeera avec le négociateur palestinien Saeb Erekat. Anastas demande à Erekat s’il est en mesure de distancer ses émotions dans les négociations, et il répond que, malgré sa douleur personnelle, il est engagé dans le processus parce que cinq ans de négociations douloureuses sont « moins chers  » que cinq minutes de fusillade. Il lui promet alors, à la télévision, que la Palestine, qu’il est en train de négocier sera un pays pacifique consacré à la liberté d’expression et de religion, à la démocratie et aux droits de l’homme, en particulier pour les femmes.

La vidéo montre ensuite Anastas prononçant son discours à Uppsala, où elle remet en question la vision d’Erekat en démontrant que les actions de l’Autorité palestinienne d’aujourd’hui, ainsi que celles du Hamas, démentent leurs promesses. Elle relate l’histoire de son oncle qui, après avoir refusé de payer « al – jizya », qu’Anastas décrit comme une taxe de protection imposée aux non- musulmans, a été arrêté sur de fausses allégations de trahison, libéré, puis abattu devant sa propre maison. Lors de ses funérailles, un autre ami a fustigé ses assassins et a reçu une balle dans la tête. Il a eu la vie sauve grâce aux Israéliens, mais il est resté aveugle pour le reste de ses jours.

Anastas apporte des statistiques pour montrer la menace posée par l’Autorité palestinienne contre les palestiniens chrétiens. Au cours de la soi-disant  « occupation israélienne » de Bethléem, la population chrétienne a augmenté. Après les deux Intifada et la domination de l’AP sur la zone, le nombre de chrétiens a chuté de façon spectaculaire.

Elle défend le droit du peuple juif à un Etat. « Je crois que Dieu a donné cette terre aux Juifs comme une alliance éternelle », a déclaré Anastas.
« Combien de pays musulmans avons-nous dans le monde ? » a-t-elle demandé. « Pourquoi les Juifs ne peuvent-ils avoir un pays ? »

http://www.youtube.com/watch?v=YzCAqXrBGtU#t=24

Anastas dit qu’elle a perdu un ami proche dans les échanges de tirs entre Israël et les palestiniens, mais elle accuse le Hamas et l’OLP pour cette situation. Les deux organisations, ainsi que les commanditaires du terrorisme d’État, offrent des incitations financières aux familles des martyrs, créant une culture qui encourage les combats. Elle comprend pourquoi les soldats israéliens, qui souligne-t-elle ont seulement 18 ou 19 ans, répondent violemment aux provocations de leurs voisins : elle considère que c’est un accident qui arrive forcément lorsque les adolescents sont montés les uns contre les autres.

Les membres de sa famille se disent surpris par la vidéo. « Pour autant que nous sachions, la position de Christy a toujours été contre le mur [ou barrière de sécurité d’Israël sur la Rive Occidentale] et contre l’occupation israélienne, qui l’a empêché de vivre son enfance, » ont-ils dit à radio Mawwal, une station locale.
En effet, dans une séquence de 2012 de l’émission 60 Minutes, Anastas et sa mère apparaissent, proférant des critiques contre Israël pour tous les maux qui affligent leur famille. A Uppsala, cependant, Anastas a dit «Israël ne nous menace pas pour le fait de partager nos points de vue. Ce n’est pas le cas des palestiniens.» Alors, qui en fait est en train de parler sous la contrainte ?

Ahuva Balofsky – 1er mai 2014

Read more at http://www.breakingisraelnews.com/14479/palestinian-family-denounces-daughters-brave-stance-christian-mistreatment-pa/#OHeHjO0exJypLaVP.99

 Traduction Europe-Israël

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

Leave a Reply

Translate »