Skip to main content

UNE FEMME PARLE AUX FEMMES d’Elishéva Goël / extrait N°7 : Marie, la mère de Jésus. Fin d’ouvrage.

By 5 avril 2021avril 8th, 2021LECTURE QUOTIDIENNE

Marie, la mère de Jésus :

Il est écrit qu’il lui a été fait une grâce. Ce n’est pas ce que les catholiques disent ; ils disent qu’elle est pleine de grâce. Luc 1 v. 28 dit : « L’ange entra chez elle, et dit : Je te salue, toi à qui une grâce a été faite… ».  Marie est juste un outil ; elle a été choisie par D.ieu pour la naissance du Messie, et elle ne s’enorgueillit pas du tout de ce privilège. Elle reste à ce moment-là très humble – contrairement à Eve lorsqu’elle enfante Caïn. Si nous venons du catholicisme, nous devons nous questionner pour savoir s’il y a encore en nous des racines qui proviennent de cette religion. Si nous n’avons pas cette humilité nécessaire à toute femme de D.ieu, demandons à D.ieu de nous en délivrer. Repentons-nous ! On peut aussi demander dans l’Eglise de prier pour cela.

 

Nous pourrons alors dire comme Marie : « Heureuse celle qui a cru, parce que les choses qui lui ont été dites de la part du Seigneur auront leur accomplissement ». (Luc 1 v. 45). Relisons toute la prière de Marie. Elle y parle admirablement d’humilité et de gratitude à l’égard de D.ieu. C’est ainsi que nous devons être, et nous verrons le salut de D.ieu.

 

 

Elishéva Goël.

 

Leave a Reply

Translate »