Skip to main content

V. Poutine et M. Abbas ont discuté des tensions à Jérusalem et de la situation dans l’est de l’Ukraine

i24NEWS

2 min

Le président russe Vladimir Poutine rencontre le président palestinien Mahmud Abbas dans la ville de Bethléem, en Cisjordanie, le 23 janvier 2020.
POOL via AFP / Alexander NEMENOVLe président russe Vladimir Poutine rencontre le président palestinien Mahmud Abbas dans la ville de Bethléem, en Cisjordanie, le 23 janvier 2020.

Vladimir Poutine « a souligné la position ferme de la Russie sur le soutien aux droits du peuple palestinien »

Le président russe Vladimir Poutine s’est entretenu lundi avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à propos des tensions sécuritaires à Jérusalem-Est, a rapporté l’agence de presse russe RIA.

Vladimir Poutine a également informé Mahmoud Abbas de « l’opération militaire spéciale de la Russie pour protéger la région du Donbass » dans l’est de l’Ukraine, et des pourparlers entre les deux pays.

Selon RIA, la conversation a eu lieu à l’initiative de Mahmoud Abbas.

L’agence de presse palestinienne Wafa a rapporté que Vladimir Poutine « a souligné la position ferme de la Russie sur le soutien aux droits du peuple palestinien, et que la Russie continuera à apporter son soutien politique à la cause palestinienne dans tous les forums internationaux, et sur ce qui se passe à Jérusalem y compris au sein de la Mosquée Al-Aqsa. »

Selon Wafa, M Poutine a souligné la nécessité de respecter le statu quo sur le mont du Temple et a rejeté la conduite d’Israël « qui refuse aux fidèles le libre accès à la mosquée ».

Mahmoud Abbas a informé Vladimir Poutine des « invasions quotidiennes de la mosquée al-Aqsa par des extrémistes israéliens sous les auspices des forces d’occupation israéliennes ».

Dimanche, des centaines d’émeutiers palestiniens ont commencé à amasser des « pierres » sur le mont du Temple avant l’arrivée de juifs religieux à cet endroit, considéré comme le plus sacré du judaïsme et le troisième lieu saint de l’islam, a indiqué la police israélienne.

Join the discussion 3 Comments

  • Brigitte Pelletier dit :

    C’est la première fois que je vois dans un texte: Des extrémistes israéliens.
    Est-ce que ça se peut des extrémistes israéliens?
    Ce sont peut-être des israéliens prêts à la violence pour faire respecter
    ce territoire.
    On voit que V. Poutine est pro-palestinien, ce qui peut l’amener à se rallier
    contre Israel.
    Cet article démontre qu’il a un certain intérêt pour Israel.

    • Haïm Goël dit :

      Ces extrémistes là sont des arabes israéliens, souvent musulmans. En Israël, la nationalité israélienne est donnée à des juifs, des arabes chrétiens et musulmans, des bédouins, des Druzes, et autres qui habitent le pays. Ils ont tous les mêmes droits mais hormis les juifs et quelques druzes et arabes (des volontaires) la plupart ne sont pas soumis à l’observance du service militaire. Par contre ils ont le droit de vote, l’accès aux Universités, aux hôpitaux, et à la société de consommation, à leur lieux de cultes, etc. Eloquent!

  • Marlène dit :

    Merci Haïm pour ce partage,
    Cela sent le conflit en gestation dont tu parlais dans un message il y a quelques semaines : la Russie contre Israël

Leave a Reply

Translate »