was successfully added to your cart.

Vers une attaque USA-France-Grande Bretagne en Syrie? LPH

Vers une attaque USA-France-Grande Bretagne en Syrie?

Le président américain Donald Trump l’a promis lundi, les Etats-Unis réagiront avec force à l’attaque chimique menée par l’armée syrienne sur Douma. Il a indiqué que la décision sera prise très rapidement mais n’a pas évoqué de date précise pour le lancement de l’offensive car il attend deux choses importantes: l’arrivée dans la région de plusieurs bâtiments de la marine US et la coordination militaire avec la France, la Grande-Bretagne ou encore d’autres Etats occidentaux dont Washington souhaite la collaboration pour une attaque spectaculaire qui dissuaderait définitivement le boucher de Damas à renoncer à utiliser des armes non conventionnelles.

Le président français Emmanuel Macron avait avertit que la France ne resterait pas les bras croisés en cas de nouvelle attaque chimique. Quant à Londres, le gouvernement britannique souscrira sans doute à cette attaque qui lui permettra de régler quelques comptes avec la Russie avec laquelle elle est en froid depuis la tentative d’empoisonnement à Londres de l’agent-double Sergueï Skripal et de sa fille.

Le destroyer lance-missile USS Donald Cook a quitté Chypre lundi et se dirige vers la Syrie, le navire de guerre amphibie USS Iwo Jima est en route depuis l’Océan indien et des bâtiments de guerre, avec en tête le porte-avion Harry S. Truman, appareilleront mercredi depuis les côtes américaines.

Des appareils de l’armée française ont déjà atterri sur le porte-avions USS George H.W. Bush afin d’effectuer des entraînements communs avec l’armée de l’air américaine en vue d’une attaque.

Selon des sources des services de renseignements, l’objectif de Donald Trump ne serait pas seulement de réagir au massacre de Douma mais aussi de donner un grand coup à la présence militaire iranienne en Syrie. Il se pourrait donc qu’il ne s’agisse pas d’une attaque ponctuelle mais d’une offensive à plusieurs phases qui pourrait se prolonger dans le temps. Le président américain voudrait à cette occasion augmenter la pression sur Téhéran à quelques semaines du délai qu’il s’est donné pour prendre une décision concernant le soutien américain à l’accord sur le programme nucléaire iranien.

Deux inconnues resteront à découvrir: Israël jouera-t-il un rôle direct dans ces offensives et quelles seront les réactions russe et iranienne.

Photo Youtube

Leave a Reply

Translate »