VIDEO : « Sciences nazies : la race, le sol et le sang », un crime sans nom

By 29 mai 2019 Le mot du jour

22

La source de cet article se trouve sur ce site

By  | 

« >

Ce documentaire choc, commenté par Vincent Lindon, revient sur l’instrumentalisation des sciences par les nazis.
Par Nebia Bendjebbour
Mardi 28 mai à 20h50 sur Arte. Documentaire français de David Korn-Brzoza (2019). 1h37.

Novembre 1944 : lors de la libération de Strasbourg, les Alliés font une découverte glaçante en fouillant les réserves de l’Institut d’anatomie de l’université du Reich : 167 parties de corps humain et 17 dépouilles intégralement conservées dans des cuves. Truffé de témoignages d’historiens et de médecins mais aussi d’archives inédites, ce documentaire choc, commenté par Vincent Lindon, revient sur l’entreprise de falsification et d’instrumentalisation des sciences et de l’histoire par les nazis.
En 1933, Hitler veut redonner leur gloire à ces disciplines tout en démontrant la supériorité de la race germanique sur le reste du monde. Deux ans plus tard, Heinrich Himmler, chef de la SS, Herman Wirth, spécialiste de la préhistoire, et Richard Walther Darré, agronome et raciologue, créent l’Ahnenerbe (« l’Héritage ancestral »), un institut de recherche dédié à l’anthropologie, à l’archéologie et à l’histoire culturelle de la « race allemande ». Des expéditions sont montées dans le monde entier pour rechercher des traces d’une présence et d’une colonisation germanique millénaire. Dès 1942, les nazis pratiquent des expérimentations médicales sur des détenus dans les camps de concentration, notamment à Dachau, Auschwitz et Natzweiler-Struthof. Pour mener à bien leurs recherches sur l’aryanité, ils ne reculent devant aucun crime, aucune atrocité. Et estiment ne pas être liés par le serment d’Hippocrate lorsqu’ils ont affaire, selon eux, à des personnes… « racialement inférieures ».
Après avoir gazé 86 juifs (29 femmes et 57 hommes), l’anatomiste August Hirt va constituer une collection de squelettes juifs. Mais l’imagination de ces bouchers est sans limite : inoculations de virus, de gaz phosgène, de gaz moutarde, expérimentations sur les jumeaux par Mengele… Ils feront, entre 1933 et 1945, plus de 100 000 victimes et ne seront pas inquiétés après la guerre. Seul Wolfram Sievers, directeur de l’institut, sera pendu en 1948 pour crimes contre l’humanité.
BA – Sciences nazies : la race, le sol et le sang
Mardi 28 mai à 20h50 sur Arte. Documentaire français de David Korn-Brzoza (2019). 1h37. (Disponible en replay sur Arte+7).

Nebia Bendjebbour

source :
https://www.nouvelobs.com/ce-soir-a-la-tv/20190528.OBS13606/sciences-nazies-la-race-le-sol-et-le-sang-un-crime-sans-nom.html

happywheels

Leave a Reply

Translate »