was successfully added to your cart.

Visite honteusement politisée du pape en Israël et vidéo de chrétiens agressés à Bethléhem, mais chutt !!! (Israël Flash)

By 21 mai 2014 Etz Be Tzion

Visite honteusement politisée du pape en Israël et vidéo de chrétiens agressés à Bethléhem, mais chutt !!!

Un branle-bas-de combat a eu lieu chez les propagandistes d’Abbas à  Ramallah qui sont fin prêts à balancer donc leur propagande finement ciselée à la face du monde, en se servant du Pape François. Si j’étais chrétienne je serais furieuse que l’on manipule ainsi celui qui représente une grosse partie de la chrétienté et surtout que l’on cache la réalité de ce qui se passe sur le terrain quand à la situation des chrétiens dans les zones administrés par les arabo-musulmans, comme à Bethléhem

A lire aussi –

Voyage du Pape en terre promise par Dieu au Peuple Juif

Proche-Orient : Le Pape visitera un des 19 « zoos » gérés par l’Autorité palestinienne et sera abreuvé de propagande mensongère.

Des sources au sein de l’autorité palestinienne (AP) et des arabes chrétiens célèbrent déjà la visite du pape François en Israël à partir de dimanche prochain, affirmant que son choix de commencer son voyage directement par une ville occupée par l’AP (Bethlehem) est destiné à « reconnaître la Palestine » et « s’opposer à l’occupation ».

« Il prendra un hélicoptère directement depuis la Jordanie vers la Palestine, à Bethlehem. C’est une sorte de signe de reconnaissance de la Palestine, » a déclaré Jamal Khader, du patriarcat latin de Jérusalem.

Les revendications que son voyage commencera par une « reconnaissance de la Palestine » viennent au milieu de rapports parus en février par le rabbin Sergio Bergman, un membre du parlement argentin et ami du pape François, qui a dit que le pape entend se définir comme le « Che Guevara des palestiniens » et soutenir leur « lutte et leurs droits » lors de sa visite.

A Bethlehem, le pape a prévu de voyager dans une voiture à toit ouvert et de rencontrer le dictateur de l’AP, Mahmoud Abbas, tenant des prières de « masse » dans cette ville au lieu de Jérusalem dans ce qui est définit comme un spectacle de soutien à l’autorité palestinienne.

Il a été noté que le pape a été remarquablement discret sur la violente persécution des chrétiens de Bethlehem qui provoque leur fuite de la ville (et des territoires contrôlés par l’AP). En 1910, les chrétiens représentaient 90% de la population de la ville, 60% en 1990, 40% en 2000 et pas plus de 10% aujourd’hui. Mais cela ne semble pas être politiquement correct pour ce pape de le souligner, préférant ouvertement condamner quelques graffitis « prix a payer » réalisés par des jeunes israéliens sur des églises et mosquées.

Suite à ces « prières de masse », le pape visitera un « camp de réfugiés » situé à proximité.

« Sachant qui il est, et sa sensibilité pour tous ceux qui souffrent, je suis certain qu’il va dire quelque chose pour défendre tous ceux qui souffrent, y compris les palestiniens qui vivent sous occupation, » a déclaré Khader. Mais encore une fois, le représentant des chrétiens fera bien attention de ne pas parler de la souffrance des chrétiens dans les pays arabes.

Les aspects politiques de la visite ont été mis en évidence par Hind Khoury, un ancien ministre de l’autorité palestinienne, qui a dit que « tout sera très chargé politiquement. »

« Cette visite nous aidera à soutenir notre lutte pour mettre fin à la plus longue occupation de l’histoire (enfin, de son livre d’histoire), » a déclaré Ziyyad Bandak, conseiller d’Abbas pour les affaires chrétiennes.

Bandak a noté que le pape « aura un déjeuner avec des palestiniens, avec des familles qui souffrent de l’occupation… puis il se rendra au camp de réfugiés de Dheishe pour assister à la souffrance des réfugiés palestiniens. » On ne doute pas une seule seconde que nombre de mises en scène à la « Pallywood » sont déjà prévues.

Le fait que « le pape commencera sa visite en Palestine et non en Israël, » comme l’a dit Bandak, a été conçu comme une atteinte à l’état juif, selon le responsable de l’AP, qui a ajouté : « je sais que les responsables israéliens ne sont pas heureux de cette décision. »

« Nous nous félicitons de cette visite et la considérons comme un soutien au peuple palestinien, et la confirmation du Vatican de la nécessité de mettre fin à l’occupation, » a conclu Bandak.

source – traduction Juif,org


Chrétiens agressés par des musulmans à Bethlehem  : Rien dans les médias évidemment…!!!

    

Des Chrétiens – y compris des enfants – attaqués, agressés, et blessés par des musulmans, la fête de la Saint George, une journée importante pour les Chrétiens de Palestine, ne s’est pas bien terminée pour ceux qui la célébraient ce 6 mai au monastère Saint George près de Bethlehem, dans le village al-Khadar, (Saint George en Arabe).

Chaque année, des Chrétiens palestiniens, et même certains musulmans, se réunissent au monastère, ainsi que dans d’autres lieux de la région pour commémorer le martyr de George.

Lela Gilbert, auteur de Peuple du samedi, peuple du dimanche (Saturday People, Sunday People, Israel through the Eyes of a Christian Sojourner*), a fait le témoignage suivant :

“Des musulmans ont voulu garer leur voiture très près de l’église, où ont tenté d’entrer à l’intérieur pendant la messe en l’honneur de Saint George – les premiers éléments de l’enquête ne sont pas encore clairs. Mais quand les intrus furent priés de sortir, l’un d’entre eux a poignardé un des Chrétiens qui se trouvait à l’extérieur de l’église et servait de garde. Il a été ensuite hospitalisé. Puis plusieurs musulmans ont commencé à lancer des pierres [c’est l’un des apports culturels essentiels des arabes de Palestine] contre l’église. 7 ou 8 Chrétiens agressés ont été blessés, des dégâts physiques ont été commis contre l’église, des vitraux cassés, etc. Et bien entendu, comme dans toute agression de chrétiens en terre d’islam, la police s’est empressée de ne pas apparaître avant une heure.”

47 secondes de l’agression ont été enregistrées sur un smartphone par une des victimes, qui l’a publiée sur YouTube – sans quoi les musulmans soutiendraient que c’est une invention – une autre spécialité arabe de la région.

La vidéo a été vue par 26 000 personnes, et malgré cela, aucun, je dis bien AUCUN média national n’en a parlé.

Je suppose que vous savez pourquoi.

Le paradigme du peuple palestinien victime des criminels israéliens ne doit en aucun cas être nuancé par les exactions commises par ces palestiniens contre leur minorité religieuse (ni contre les animaux, les monstrueuses tortures commises contre des bovins ont été partout censurées), sans quoi leur vrai nature serait révélée, et avec elle, adieu la diabolisation des Israéliens.

A moins que les journalistes soient trop occupés à dénoncer l’antisémitisme du film sur DSK…

Conclusion, cet article, cette vidéo, doivent circuler, ainsi les grands médias seront contraints de finir par en parler pour sauver la face. Et s’ils n’en parlent pas, ils seront une fois encore court-circuités par le public.

Cette agression de Chrétiens a eu lieu dans la ville de Bethlehem ou des panneaux affirment que chrétiens et musulmans vivent en harmonie.

Cette agression de Chrétiens a lieu dans la même “Palestine” que la communauté internationale qualifie de « modérée » pour justifier l’établissement d’un énième état arabe.

Cette agression de Chrétiens a lieu à coté d’un pays que le monde entier accuse de persécuter ses minorités et de pratiquer l’Apartheid, Israël…

34 000 Chrétiens vivaient en Israël en 1949. Ils sont aujourd’hui 125 000. C’est le seul pays du Moyen Orient où leur nombre a augmenté. Ailleurs, ils subissent l’Apartheid, le vrai, celui qu’aucun journaliste ne dénonce.

 Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info

Leave a Reply

Translate »