Skip to main content

VOUS AVEZ DIT PROPHETE ? de Haïm Goël / Extrait N° 46 : L’autorité surnaturelle du prophète

L’autorité surnaturelle du prophète

 

Elle est réelle. Voyez Agabus annonçant une famine, voyez Agabus se ceinturant pieds et mains devant Paul pour lui dire :

« Voici ce que déclare le Saint Esprit : L’homme à qui appartient cette ceinture, les Juifs le lieront de la même manière à Jérusalem, et le livreront entre les mains des païens ». (Actes 21.11)

Voyez Yeshoua auquel on viendra demander : « … Par quelle autorité fais-tu ces choses, et qui t’a donné l’autorité de les faire ? » (Marc 11.28)

Avec quelle autorité Yeshoua annonça-t-Il par exemple en Luc 19.41 à 44 :

« Comme il approchait de la ville, Jésus, en la voyant, pleura sur elle, et dit : Si toi aussi, au moins en ce jour qui t’est donné, tu connaissais les choses qui appartiennent à ta paix ! Mais maintenant elles sont cachées à tes yeux.

Il viendra sur toi des jours où tes ennemis t’environneront de tranchées, t’enfermeront, et te serreront de toutes parts ; ils te détruiront, toi et tes enfants au milieu de toi, et ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre, parce que tu n’as pas connu le temps où tu as été visitée. » ?

Songeons à Moïse, Elie et tous les prophètes du Tana’h, songeons à Nathan puisque nous avons choisi dans ce livre son exemple face au roi David, comme emblématique de l’autorité. Relisez tout ce qui a trait aux prophètes dans votre Tana’h.

L’autorité surnaturelle du prophète DOIT apparaître, sans quoi il n’est pas prophète.

Il est un fait que les Copeland, Hinn, Brown, Joyce Meyer, Cindy Jacobs, Gwen Shaw et tant d’autres imbibés de l’esprit de Jézabel et Achab, des centaines de ministères vrais faux prophètes et d’autres en voie de le devenir complètement (voyons le paysage très fleuri en fleurs noires à ce sujet en francophonie) n’ont pas d’autorité sinon factice. Ils abondent en Afrique et partout ailleurs. L’Europe et sa francophonie n’est pas en manque à ce sujet non plus, hélas.

Un jour, je fus en face d’un pasteur à Paris avec le ressenti spirituel d’un malaise profond. L’homme était d’une rare gentillesse, avec toutes les APPARENCES requises pour l’office de pasteur, mais lorsque je le discernai en priant, je vis plusieurs fois en esprit qu’il était comme une enveloppe vide. Aucun ministère, aucun appel, aucun Vrai message, aucune vraie autorité.

Il introduisit d’ailleurs après mes messages forts relâchés (EHAD et BDP) dans son assemblée et qui provoquèrent une quasi émeute autour de ma table de livres, un, disait-il, formidable ministère de « revivaliste » venu d’Outre Atlantique. Dès qu’il me parla de cet homme, je sus en esprit qu’il s’agissait juste d’un « dangereux faussaire » et d’un loup ravisseur, ce qu’il se révéla vite être et ce personnage séduisit bon nombre de personnes dont des serviteurs connus jadis.

Ce pasteur n’avait aucun discernement et donc aucune autorité. J’en suis arrivé à me demander si cet étrange « pasteur » n’était pas lui-même un serviteur de Satan habilement déguisé en pasteur.

Concernant l’autorité du prophète, commençons par visiter nos prédécesseurs bibliques en action (liste non exhaustive, loin s’en faut)

Moshé : En Exode, parmi d’autres choses, la confrontation victorieuse avec les magiciens de Pharaon, les dix plaies d’Égypte annoncées et activées, la confrontation avec Pharaon, le plan de la nuit de Pessa’h transmis aux Hébreux, le départ d’Israël muni de l’or de l’Égypte, l’épisode de la mer ouverte et de la destruction des Égyptiens…, tout ce qui va suivre ensuite, révèlent à foison l’autorité prophétique et à mon avis apostolique de Moshé de façon plus qu’évidente.

Eliahou : entre autres, la confrontation avec les prophètes de Baal, leur destruction, le manteau d’onction transmis à Elisha son disciple, tout le passage de 2 Rois 2, le verset 8 par exemple.

Elisha : entre autres l’usage du manteau d’Eliahou (2 Rois 2) et la réception de l’onction, l’épisode de l’assainissement des eaux aux versets 19 à 22.

Hoshéa : prend pour épouse une prostituée pour relâcher un message puissant à Israël. (Osée).

Ye’hezkel : lire Ézéchiel 4.12 et 37.

Yeshoua : Il serait évidemment déplacé de ne pas nommer ici l’acte prophétique le plus poignant et le plus grand de toute l’histoire de l’humanité prophétique. J’ai nommé Yeshoua HaMashia’h offrant Son corps d’homme à la croix pour y vaincre Satan et nos natures pécheresses.

Yeshoua durant trois jours dans les lieux inférieurs pour y annoncer le salut, Yeshoua ressuscitant, marchant sur terre et traversant les murs avec un corps glorifié, et Yeshoua enlevé au ciel. Un immense message prophétique pour la libération des humains, Hébreux et autres dans l’attente de ce grand événement dans les lieux inférieurs, notre libération et notre prochaine transformation lors de l’enlèvement.

1 Th. 4.15-17 : « Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d’après la parole du Seigneur : nous les vivants, restés pour l’avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts.

Car le Seigneur Lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de D.ieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement.

Ensuite, nous les vivants, qui seront restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur ».

Au plan contemporain, je ne dispose, hélas, alors que nous sommes confinés en période de Covid-19 que des exemples contenus dans mon livre Keh. 2 qui est intégralement consacré au sujet. Mais le témoignage sérieux d’un frère à Jérusalem m’autorise à affirmer que des prophètes (pas d’estrades) parcourent la terre comme je l’ai fait durant 10 ans à l’insu de bien des instances officielles pour agir comme je l’ai décrit dans mon livre Keh. 2.

Voici un de ces témoignages bouleversants :

Bruxelles, du 9 au 11 mai 2011

Que ce qui est caché vienne à la lumière !

Un des voyages les plus surprenants car, si le Seigneur a conduit, et avec quelle précision, chaque étape de cette action, le véritable enjeu ne s’est révélé qu’ensuite. D.ieu dans Sa sagesse l’a permis ainsi car si nous avions, à vue humaine, pu envisager le but réel de D.ieu, il y a gros à parier que nous aurions peut-être hésité. Hésité n’est pas le bon mot, mais nous aurions peut-être risqué de mêler des choses humaines à ce qui ne devait être qu’action de D.ieu, voilà plus précisément le fond de ma pensée.

Or il convient qu’en ces choses les voies de D.ieu ne se trouvent EN RIEN encombrées de quoi que ce soit d’humain. L’exemple et l’échec (partiel) du voyage à New-York le démontrent pleinement. (Ce voyage fut corrompu en ses effets du fait du comportement charnel d’un partenaire. Il est néanmoins répertorié comme échec dans le livre Keh. 2)

Pour cette intervention-ci, je vais vous livrer la plus grande partie de ce qui a été reçu dans les temps de prière préparatoires.

Comme déjà dit plus haut, je n’ai jamais songé que ces actions de proclamation spirituelle venues au fur et à mesure devraient faire l’objet d’un livre. Aussi, n’ayant pas nécessairement pris à chaque instant des notes moi-même (car souvent la prière et l’action s’entremêlent, en monopolisant l’attention), il me faut me confier dans les notes de nos bien-aimées sœurs qui notaient le plus de choses possibles.

Malgré ce handicap, il est saisissant, rétrospectivement, de réaliser qu’avec ce simple matériel, les choses étaient vraiment conduites.

Voici donc :

Durant plusieurs semaines, bien avant mai 2011, l’Esprit de D.ieu a commencé progressivement à me parler d’une action qui serait à mener en vue de faire venir en lumière quelque chose de ténébreux, de scandaleux et caché.

Je n’avais à ce stade aucune idée précise, seulement une trace de prière à suivre peu à peu. Rétrospectivement, je comprends que, si D.ieu me préparait peu à peu, Il laissait aux protagonistes de ce qui était scandaleux et caché un temps encore pour se repentir.

Je ne devais donc que me préparer en vue de…, sans plus. Il est probable que si les protagonistes (ou le protagoniste) essentiels du scandale et de ce qui était caché, s’étaient repentis, le Seigneur aurait alors cessé de me parler.

Les choses reçues en prière et dont beaucoup annoncent ce que l’action menée et ses conséquences vont dévoiler de terrible.

Reçu à Jérusalem le 1er mars 2011

Elishéva et Rivka reçoivent la date du mois de mai pour le voyage vers Bruxelles. Haïm agrée et reçoit qu’il devra se rendre en un lieu stratégique politiquement parlant à Bruxelles avec une bêche et, devant ce lieu, dans un endroit comme un parterre, planter sa bêche et proclamer en retournant le sol qu’au nom de Yeshoua le scandale vienne en lumière.

Le 8 mars 2011

Elishéva : « Quelque chose de très dur va être dévoilé (Note de Haïm en rédigeant le livre en début 2018 : ce qui a été dévoilé s’est révélé effectivement très dur…), d’où nécessité de prière de protection accrue dès maintenant. En enfonçant la bêche, Haïm va déterrer quelque chose comme un secret (un pacte ancien, autre chose ?) en rapport avec la ville ».

En priant, vient la question : « Que devra proclamer Haïm ? »

Haïm reçoit Esaïe 47 : 

« Descends, et assieds-toi dans la poussière, Vierge, fille de Babylone ! Assieds-toi à terre, sans trône, fille des Chaldéens ! On ne t’appellera plus délicate et voluptueuse.

Prends les meules, et mouds de la farine ; ôte ton voile, relève les pans de ta robe, découvre tes jambes, traverse les fleuves ! Ta nudité sera découverte, et ta honte sera vue. J’exercerai ma vengeance, Je n’épargnerai personne. – Notre rédempteur, c’est celui qui s’appelle l’Éternel des armées, c’est le Saint d’Israël. – Assieds-toi en silence, et va dans les ténèbres, fille des Chaldéens !

 On ne t’appellera plus la souveraine des royaumes. J’étais irrité contre Mon peuple, J’avais profané Mon héritage, et je les avais livrés entre tes mains : Tu n’as pas eu pour eux de la compassion, Tu as durement appesanti ton joug sur le vieillard. Tu disais : A toujours je serai souveraine ! Tu n’as point mis dans ton esprit, tu n’as point songé que cela prendrait fin.

Écoute maintenant ceci, voluptueuse, qui t’assieds avec assurance, et qui dis en ton cœur : Moi, et rien que moi ! Je ne serai jamais veuve, et je ne serai jamais privée d’enfants ! Ces deux choses t’arriveront subitement, au même jour, la privation d’enfants et le veuvage ; elles fondront en plein sur toi, malgré la multitude de tes sortilèges, malgré le grand nombre de tes enchantements. 

Tu avais confiance dans ta méchanceté, Tu disais : Personne ne me voit ! Ta sagesse et ta science t’ont séduite. Et tu disais en ton cœur : Moi, et rien que moi ! Le malheur viendra sur toi, sans que tu en voies l’aurore ; la calamité tombera sur toi, sans que tu puisses la conjurer ; et la ruine fondra sur toi tout à coup, à l’improviste.

Reste donc au milieu de tes enchantements et de la multitude de tes sortilèges, auxquels tu as consacré ton travail dès ta jeunesse ; peut-être pourras-tu en tirer profit, peut-être deviendras-tu redoutable. Tu t’es fatiguée à force de consulter : Qu’ils se lèvent donc et qu’ils te sauvent, ceux qui connaissent le ciel, qui observent les astres, qui annoncent, d’après les nouvelles lunes, ce qui doit t’arriver !

Voici, ils sont comme de la paille, le feu les consume, ils ne sauveront pas leur vie des flammes : Ce ne sera pas du charbon dont on se chauffe, ni un feu auprès duquel on s’assied. V. 15 : Tel sera le sort de ceux que tu te fatiguais à consulter. Et ceux avec qui tu as trafiqué dès ta jeunesse se disperseront chacun de son côté : Il n’y aura personne qui vienne à ton secours. »

Esaïe 47 qui parle de Babylone, lieu de débauche sexuelle accompagnée de luxe et de volupté, et de débauche spirituelle, occultisme, etc. (Note de Haïm : ce qui sera dévoilé et apporté en jugement au travers de l’action sera effectivement en rapport avec cela… mais, au-delà de l’homme dévoilé, l’annonce du jugement futur doit se comprendre aussi pour l’Institution européenne qui a son siège à Bruxelles.)

Esaïe 47.1 : « Descends et assieds-toi dans la poussière, vierge, fille de Babylone ! Assieds-toi à terre, sans trône, fille des Chaldéens ». (Bruxelles est la capitale d’une Europe liée depuis des décennies via le pétrole et ses corruptions politico-économiques à l’univers des Chaldéens modernes…)

Le parlement européen ressemble à la Tour de Babel (voir le verset 15 et le jugement annoncé sur Bruxelles et l’Europe) … et au final les éléments et projets des fondateurs seront dispersés dans un chaos de jugement à venir.

« Quelque chose de très occulte va aussi être confronté. Il faudra enfoncer la bêche avec force, retourner le sol et planter la bêche profondément. »

Leave a Reply

Translate »